Qui suis-je

Présentation

D’aussi loin que je me souvienne, ma maman nous a toujours soignées grâce aux médecines douces : homéopathie, phytothérapie, chiropraxie… plus jeune, je massais naturellement mes proches. Quand j’ai commencé mes études de shiatsu, une amie m’a dit « tu reviens à tes premiers amours ! Au lycée, quand j’avais mal à la tête, tu me massais et la douleur passait ! ». Et pourtant, je n’en ai pas fait mon métier tout de suite, je ne connaissais pas encore le shiatsu.

Après une maîtrise de biochimie, j’ai travaillé 12 ans dans un laboratoire cosmétique pour créer le service qualité. Tout en m’intéressant toujours aux médecines alternatives, j’ai découvert le shiatsu auprès d’une praticienne en Normandie. Le « coup de foudre » après une séance ! Le bien-être ressenti était profond et s’inscrivait dans la durée. Le lien avec la médecine chinoise m’a tout de suite fascinée et j’ai voulu en savoir plus, car le shiatsu n’est pas un massage, plutôt une approche manuelle sur les méridiens, qui travaille en profondeur.

J’ai suivi la formation de shiatsu à l’association Gramme (Paris), certifiée par la Fédération de shiatsu traditionnel et dirigée par Anne-Marie Delabre. (3eme génération de Masunaga). Mes professeurs me disaient que le meilleur apprentissage était la pratique, donc certification en poche (2014), j’ai tout de suite ouvert un cabinet en Normandie, à Paris et parallèlement je pratiquais dans un centre de médecines douces à Paris. Les journées étaient vite remplies !

Formations et diplômes